Pas le moral aujourd'hui, la banque ne veut plus nous soutenir pour la boucherie. Nous avons rendez-vous mardi pour voir si il y a une solution sinon c'est la clef sous la porte. Et là, je ne sais pas comment on va s'en sortir !!! on verra bien, si je n'ai plus rien je peux toujours me réfugier chez ma mère, je ne suis pas à la rue et j'ai toujours mon travail. Ce sera dur de recommencer encore une fois. De devoir avouer encore une fois son échec.

J'espère que la banque va nous aider, il nous faut juste quelque mois pour nous remettre à flot et après je pense que la boucherie peut fonctionner.